Du 20 au 30 mars, 600 évènements sont programmés pour en finir avec les pesticides

Le compostage n’a aucun sens si on ne le relie pas à un choix de vie plus vaste, qui nous dépasse et engage l’avenir. Nous pouvons agir, cette expérience de compostage en est la preuve évidente.

Certes, nous ne pouvons pas changer la face du monde avec nos petits bras pas musclés, mais  différentes actions sont possibles,  à échelle d’homme (pour ce qui nous concerne, à l’échelle d’une résidence en plein Paris !).

Notre résidence possède un véritable jardin où les enfants peuvent s’ébattre en toute liberté, sans crainte de se faire renverser par une voiture ou de se perdre. Malheureusement, la copropriété tient à présenter aux visiteurs le jardin le plus « clean » possible. Question de standing sans doute. Et l’emploi de produits phytosanitaires est la manière la plus radicale d’obtenir un jardin sans mauvaises herbes, que ce soit sur les pelouses, les massifs de fleurs ou encore sur l’aire de jeux des enfants.

Les pesticides tuent nos enfants

Les pesticides : comment lutter contre ?

L’an dernier encore (et cela sera sûrement encore la cas cette année), des jardiniers en tenues d’astronautes, masque sur le visage, sont venus épandre des produits toxiques au pied du toboggan (interdit au plus de 3 ans !), ensuite ils sont rentrés chez eux et nos enfants sont allés jouer sur le toboggan, insouciants des risques encourus !

Pour cette 7ème édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, les « victimes » des pesticides devraient être encore plus présentes. Des procès sont en cours et celui de Paul François pourrait faire date. Ce céréalier attaque Monsanto en justice afin de prouver que la firme connaissait la dangerosité du pesticide qui l’a intoxiqué en 2004. Une audience a été tenue le 12 décembre. Le délibéré est attendu pour le 13 février. Si Paul François est entendu, ce serait historique : pour la première fois, la firme n’aura pu se défausser sur le gouvernement et aura à faire face directement à ses victimes… Pour plus d’informations (y compris sur les particuliers victimes des pesticides :

http://semaine-sans-pesticides.blogspot.fr/

Publicités

À propos de Merlin

REDACTEUR WEB - PRESSE - AUDIOVISUEL

Une réponse "

  1. Sandrine dit :

    Bravo Merlin,
    Il est certain que les pesticides désormais, c’est dépassé, il nous faut trouver de nouvelles solutions. Espérons que toutes les bonnes volontés vont converger pour relever les nouveaux défis qui attendent ceux qui veulent vivre dans un monde plus sain non seulement pour eux mais aussi pour les enfants de leurs enfants…. Etant donné le grand nombre d’enfants vivant dans les résidences parisiennes, il est plus qu’urgent de stopper définitivement l’emploi des produits type Monsanto ou autres dans les jardins de ces dernières. Il s’agit d’une urgence sanitaire !
    Sandrine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s